Qu’est-ce que la dermite estivale chez le cheval ?

Publié le : 06 juillet 20214 mins de lecture

Connue sous le nom de dermite, la DERE est une affection de la peau des chevaux. En effet, la dermite est une allergie de la peau de cheval due aux piqûres des moucherons du genre Culicoïdes. Elle est appelée ainsi, car cette maladie est estivale et itérative. Cet article vous aidera à savoir les causes, les symptômes et le traitement de cette maladie.

La dermite estivale chez le cheval, ses causes

La dermite à cheval est due par la piqûre des petits moucherons piqueurs. Plus précisément, la piqûre des moucherons femelles. Les moucherons piquent les chevaux pour se nourrir de sang. Les zones les plus atteintes sont le garrot, la crinière, ainsi que la base de la queue. Toutefois la tête, les oreilles, les extrémités et parfois même le ventre peuvent être atteint de la dermite. Une fois que le cheval est piqué, le moucheron lui injecte sa salive qui contient des anticoagulants et c’est cette salive qui va provoquer une réaction allergique au cheval. La piqûre est à la fois prurigineuse et pénible chez un cheval. Une fois que le cheval est atteint de la dermite, il est exposé à celle- ci chaque année et pendant l’été. Les chancres apparaissent au printemps et deviennent de plus en plus importants en été puis disparaissent en automne et en hiver. Sachez que la dermite à cheval n’est pas contagieuse mais héréditaire.

La dermite estivale chez le cheval, ses symptômes

La dermite à cheval se manifeste au printemps et ses symptômes sont cutanés. Pour la savoir, vous pouvez rencontrer les signes ci- après. Au début de la maladie, des papules apparaissent au niveau des zones piquées. En effet, ce sont des petits boutons rouges qui contiennent du liquide. Ceux-ci disparaissent une fois que le cheval commence à se gratter. Ensuite, les démangeaisons deviennent de plus en plus fortes . Le cheval peut aller se mordre, et même se rouler pour se débarrasser de la démangeaison. Vous pouvez voir un aspect de crins cassés à la base de la queue, et des zones croûteuses. Le cheval peut sentir une forte douleur au niveau des piqûres et il peut même ne plus être monté. Suite aux démangeaisons et au stress, le cheval devient de plus en plus nerveux, agité et amaigri. Dans les cas graves, il peut y avoir des complications infectieuses bactériennes avec des lésions purulentes. Quand la maladie devient chronique, la peau du cheval devient plus épaisse. 

La dermite estivale chez le cheval, diagnostic et traitement

Rien ne permet de diagnostiquer avec précision la dermite à cheval actuellement. On aborde souvent l’hypothèse de la dermite quand les symptômes se présentent et quand le cheval vit dans un endroit où la présence des moucherons est favorable. Quant aux traitements, ils ont pour objectif de soulager le cheval, et surtout de limiter les contacts avec les moucherons. Voici quelques traitements cruciaux pour traiter la dermite à cheval. Pour le traitement contre les démangeaisons, vous pouvez utiliser des lotions, ou bien des corticoïdes, ou des shampooings antiseptiques. Il est également conseillé de lui donner des compléments alimentaires riches en oméga 3 et 6. Pour le traitement contre les insectes, utiliser des répulsifs anti- insectes, couvrir votre cheval d’une couverture d’été avec un masque anti- insectes, et appliquer des huiles sur la peau du cheval pour barrière protectrice contre les piqûres des moucherons.

Plan du site